Une erreur est survenue dans ce gadget

samedi 29 décembre 2012

BEAUCAIRE Audience de Moncigale reportée. L'entreprise cherche toujours un repreneur.

BEAUCAIRE Audience de Moncigale reportée. L'entreprise cherche toujours un repreneur.

Précision utile, puisqu'il est possible de déposer des offres jusqu'au 15 janvier. Mais encore faudrait-il que les repreneurs potentiels puissent s'engager sur un montant de dettes connues. Ou délimité. Or pas grand chose n'a filtré sur le caractère acceptable ou pas des créances. Mais le timing le permet-il? Un grand flou au total, et quasi silence radio de la part des acteurs économiques locaux qui auraient intérêt à ce que les 240 à 260 emplois soient sauvegardés, et que la filière ne disparaisse pas corps et biens.




mardi 18 décembre 2012

Sur les propositions de reprise de Moncigale



Moncigale :

L'audience pour donner les résultats des offres de reprise de la société s'est tenu ce matin à 11 heures au Tribunal de Commerce de Nîmes.

Dans les repreneurs déclarés, le plus sérieux s'est finalement rétracté.  Un autre avait une proposition à la Petiet : "je veux bien reprendre, je n'amène pas de billes, mais l'immobilier m'intéresse". (vive les emplacements au bord du Rhône).

Bref pas de repreneur.

Alors, continuation ou LJ?  On n'en sait rien, le plan de continuation n'ayant pas encore été établi .  Prochaine audience le 15 janvier, avec demande expresse faite à l'administrateur de proposer un plan de sérieux.  Vu ses antécédents, un minimum d'amicales pressions politiques et économiques ne sera pas du luxe. Car faut-il le rappeler, outre ses confortables émoluments, il y a près de 260 emplois directs en jeu, et la filière de distribution de 12.000 viticulteurs. Et si les Chamarré et BVD cessaient de se payer sur la bête, Moncigale pourrait être rentable.