Une erreur est survenue dans ce gadget

samedi 27 septembre 2014

Nicolas Miguet, un faussaire de premier ordre



J'ai déjà dit ici et ailleurs tout le bien que je pensais de Nicolas Miguet, un prétendu conseiller en investissement, défenseur du petit actionnaire, pourfendeur des "banksters", condamné à plusieurs reprises par l'AMF, etc.

Mais ce que je viens d'apprendre ce soir me sidère. Tout en me faisant rire.

Posons le cadre : je n'ai pas été ici avare de critiques jusqu'à 2012 concernant la société Belvédère, son management, le cours de son action (entre 50 et 70 euros à cette époque) et l'enfume qui consistait de la part de Nicolas Miguet à inciter des actionnaires à acheter, en leur promettant publiquement une valorisation à 200 euros, voire 1.000 euros dans des posts plus intimes. Toujours à cette époque, je considérais qu'une valorisation entre 18 et 23 euros était nettement plus réaliste. Depuis, Belvédère a échappé à la faillite, au prix d'une conversion de ses dettes en actions, entrainant donc une dilution importante, et le cours de son action a rejoint les 8-11 euros, avec un plus bas à 6.87. Soit une valorisation de 282 millions d'euros, pour un groupe de spiritueux affichant 533 millions de chiffre d'affaires hors taxes et droits d'accises. Je me suis donc réintéressée à la société, en me disant qu'en cas de changement de direction, la société pourrait revenir à sa rentabilité d'antan, et que ce serait alors, à ce prix, une bonne affaire potentielle pour un investisseur. Aussi, après l'annonce de la nomination d'un nouveau DG au parcours cohérent cohérent, j'en suis devenue (provisoirement) actionnaire. Et donc j'ai assisté à l'Assemblée générale du 25 juin 2014, AG qui n'a pu être tenue faute de quorum.

A cette occasion, j'ai toutefois eu l'opportunité de discuter avec quelques actionnaires de leurs intentions de vote, intentions qui m'ont tellement surprises que j'ai posté sur Boursorama un long message expliquant ma position sur les différentes résolutions, afin de servir de base de discussions entre actionnaires, et comprendre les positions des uns et des autres. Pour des raisons familiales, je n'ai pu ni suivre l'intégralité du débat, ni me rendre à l'AG reportée. Ce soir un intervenant du forum Boursorama m'a interpellé en me demandant pourquoi les recommandations de vote édictées par Nicolas Miguet étaient au mot près identiques à mon avis. Après vérification, c'est bien le cas.

Voici comparés mon avis et les recommandations de Miguet accessibles sur son site de l'Arare :

Mon avis posté le 25 juinRecommandations de N.Miguet du 8 septembre
1. Constat des AK passées : oui (c'est un constat) 1. Constat des AK (augmentation du capital) passées : oui (c'est un constat)
2. Approbation des comptes sociaux : NON (ne pas donner quitus et se priver de tout recours, alors que les CAC ont émis des réserves sur les comptes) 2. Approbation des comptes sociaux : NON (il ne faut pas donner quitus et se priver de tout recours, alors que les commissaires aux comptes ont émis des réserves sur les comptes)
3. Approbation des comptes consolidés : NON (idem) 3. Approbation des comptes consolidés : NON (idem)
4. Affectation du résultat :: OUI (pas d'autre choix raisonnable possible) 4. Affectation du résultat : OUI (pas d'autre choix raisonnable possible, faute d'information plus précise)
5. Approbation des conventions réglementées : ? Selon explications sur les frais de marketing refacturés par Impérial Brands. Et sous réserve que le parachute doré de KT ne soit pas inclus dans la transaction passée avec BVD. 5. Approbation des conventions réglementées : a priori, NON, mais à voir selon les explications et documents justificatifs précis qui seront donnés sur les frais de marketing refacturés par Imperial Brands. Et sous réserve que le parachute doré de M. Trylinski (KT) ne soit pas inclus dans la transaction passée avec BVD.
6. Renouvellement CAC : Oui 6. Renouvellement CAC : Oui
etc, jusqu'à la 18ème et dernière résolution, avec toutefois deux variantes
8. Nomination de Benoit GHIOT comme administrateur : ? Comprendre au préalable pourquoi deux administrateurs se connaissant (tous deux ont travaillés dans la même société) se retrouvent comme administrateurs indépendants (car à ma connaissance, ils ne représentent pas un actionnaire) 8. Nomination de Benoit GHIOT comme administrateur : a priori, NON. J’aimerais comprendre au préalable pourquoi deux administrateurs se connaissant (tous deux ont travaillé dans la même société) se retrouvent comme administrateurs “indépendants” (à ma connaissance, ils ne représentent pas un actionnaire).
13. Nomination de PRB consulting = oui (simple remplacement d’une personne physique par une personne morale, encore que je ne comprenne pas pourquoi cette résolution est votée en AGE) 13. Nomination de PRB Consulting = NON




2 questions :

* Comment appelle-t-on une personne qui recopie presque mot pour mot le texte d'une autre, sans la citer, et en faisant croire que le texte est de lui ?
* Il y a vraiment des gens qui paient pour écouter Nicolas Miguet, le "défenseur des petits actionnaires" ? Sans blague, et si je faisais payer l'accès à ce blog, ou si j'en conditionnais l'accès en contre-partie de vos coordonnées intégrales (nom, adresse, adresse e-mail, numéros de téléphone fixe, portable et fax), vous ne trouveriez pas cela un peu louche ?

Félicitations, Monsieur le faussaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez poster ici vos commentaires, questions ou réactions. Si vous citez des faits, pensez à indiquer vos sources. Merci d'indiquer un nom ou pseudo en choisissant "nom/url" dans la liste déroulante. Le site est modéré.