Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 1 novembre 2011

BELVEDERE : plebiscite du statut quo en AG

.
Suite à l'AG qui s'est tenue hier, le constat est accablant. Rien de neuf. La Direction affiche toujours comme leitmotiv "Nos marques valent 1 milliard, la cession de deux d'entre elles nous permettra de nous désendetter". Fermez le ban.

Le tout sous les applaudissements des actionnaires, petits et gros, qui ont voté les résolutions proposées à 99%, selon le Journal Sud-Ouest. Une bonne partie d'entre eux étant représentée par le sulfureux mais finalement très servile Nicolas Miguet. Quand aux questions de Colette Neuville, plus combative, les insultes ont servi de réponse.

Quid de la reconstitution des capitaux propres, négatifs à 186 M€? Rien. Or si un jour Belvédère veut sortir de la situation de redressement judiciaire, il faudra bien envisager la question, après avoir remboursé les créanciers...

L'actuel PDG n'est plus très concerné d'ailleurs. Son portefeuille d'actions non gagées a fondu comme neige au soleil, et il tire un maximum de revenus de Belvédère et de ses filiales.

Pour une synthèse, lire l'article "Belvédère toujours sur la corde"

. Et bon courage aux salariés.

.

12 commentaires:

  1. Bonjour,

    Quelques commentaires:
    - Tout d'abord il faut relativiser le 99% annoncé. En effet, si NM représente effectivement 18% des DV comme annoncé dans la presse ce matin, alors en prenant compte (i) le fait que de nombreux actionnaires de BVD sont des PP (ii) les PP ont tendance à ne pas se déplacer aux AG (comparativement à leur nombre), alors il me semble logique que le résultat du vote soit très largement positif. (je serais curieux de connaître le détail des votes et notamment le nombre total de votes exprimés)
    - Quid de la nouvelle structure de l'actionnariat? Toujours aucune déclaration de franchissement de seuil sur Euronext ou AMF et toujours aucun update de l'actionnariat sur ces sites ou sur celui de BVD... si quelqu'un a une manière de vérifier les infos selon lesquelles le management (Rouvroy et Trylinski) se sont fait saisir par MapleLeaf et Oaktree la majeure partie de leurs titres je suis preneur
    - Enfin j'invite les personnes interessées à lire la page 8 de la présentation de BVD (disponible sur le site) lors de l'AG où on se délectera de l'analyse toute parcellaire de la non-certification des comptes par les CAC: c'est à cause du process juridique uniquement... Aucun commentaire évidememnt sur les autres raisons de la non-certification des comptes (cf rapport annuel)

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,

    Je suis curieuse aussi de lire les résultats, notamment ceux sur les conventions règlementées et l'autorisation de rachat d'actions...

    - Toujours est-il que j'ai du mal à comprendre que les résolutions aient ainsi été plébiscitées. Le journaliste parle de 99% (des présents ou représentés) ce qui inclut donc des actionnaires de taille conséquente. Et qu'ils continuent à faire confiance à l'équipe en place (cf désignation de EA Skora, qui compense ses échecs par une obéissance à son mentor) est pour moi un mystère... Je me souviens même que Nicolas Miguet avait fait un cirque lors de la dernière AG pour obtenir une place. Je comprends bien que cela soit incompatible avec la fourniture payante de recommandations d'achat, mais s'il l'avait souhaité, il aurait pu faire désigner un représentant des PP.

    - Concernant l'information des échos selon laquelle le PDG ne détiendrait presque plus aucune action, je me suis demandé un moment s'il n'avait pas déduit ceci du nombre de droits de vote qu'il avait. Sachant que les actions gagées ou saisies en sont privé. Toutefois, ils indiquent que les fonds auraient revendu... Déduction ou information?
    (à ma connaissance il s'agit de Mapple Leaf et Astin Capital. cf http://www.cvml.com/CVML/admin/uploads/Belvedere%20TV5Monde.pdf)

    Vu qu'il ne faut pas s'attendre à des déclarations en règle de la part des deux zozos, le plus simple est sans doute de poser directement la question à Astin ou à leur avocat,Fabrice Marchisio. En leur précisant que tu es étonné par l'info sachant qu'ils n'ont pas procédé aux déclarations de franchissement de seuil ;)

    - Quand aux présentations délirantes de BVD, je ne relève même plus : si les actionnaires s'en fichent, ... et moi donc !

    RépondreSupprimer
  3. PS : l'adresse de contact de Astin capital est : info@astincapital.com.

    Concernant le journaliste des échos, je lui poserais bien la question, mais j'ignore qui a signé l'article.

    L'autre question marrante est de savoir si NM agissait de concert avec les 1200 actionnaires qu'il représentait (énorme!) ou sur mandat.

    RépondreSupprimer
  4. Salut DeuxTroy,

    Sur le premier point je ne suis pas étonné du chiffre 99%: Si je fais les hypothèses suivantes:
    - NM représente 18% des DV (càd 18% des titres et pas 18% des présents ou représentés)
    - Les actionnaires historiques JR et KT n'ont plus leurs titres (ou plus la jouissance de leurs titres)
    - CL Financial n'a pas voté (mais sont-ils encore actionnaires?)
    - Le reste du capital est majoritairement détenu par des PP ou des fonds spéculatifs ultra CT qui jouent sur la volatilité du titre
    - PP et fonds n'étaient ni présents ni représentés

    Alors ca me semble normal d'avoir de tels résultats car les 18% de NM pèsent extrêmement lourds par rapport au total des présents/représentés

    La bonne question me semble alors être: que cherche/gagne NM en appuyant aveuglement la direction?

    Concernant le deuxième point, effectivement j'avais ces deux fonds en tête mais je crois que BNPP avait aussi des titres en gage.
    En effet de mémoire les titres financés par Astin et MapleLeaf sont des titres de CL Financial que le management n'a pas réussi à reclasser lors de la faillite du group de Trinidad et que le management a décidé de racheter à son propre compte (l'autre partie des actions reclassées étant rachetées par BVD directement comme nous savons).
    Ceci dit, il me semble qu'au moment de la faillite de CLF et donc avant le "reclassement", KT et JR avaient déjà des titres --> ce serait les titres BNPP (?)

    Concernant ton explication sur l'information des Echos, effectivement il est possible que le journaliste ait fait cette déduction. Mais où a-t-il trouvé l'info sur le nombre de DV?

    Thanks pour le nom de l'avocat.
    Côté les Echos, le nom du journaliste est Denis Cosnard

    Enfin, pour NM j'imagine qu'il a agit sur mandat (il a fait signer un pouvoir limité à l'AG) - j'imagine que le concert implique un alignement dans le temps et pas uniquement un pouvoir limité à une assemblée

    RépondreSupprimer
  5. OK, je pensais que certains fonds obligataires étaient aussi actionnaires.
    Pour Astin et Maple Leaf, ils avaient gagné en appel en juin sur le droit de saisir ces 15%. Pour BPNP, je n'avais pas suivi. Quel que soit le fonds, ils auraient du déclarer s'ils étaient vraiment devenus propriétaires.

    Les droits de vote existants et représentés sont indiqués en AG. N'importe quel présent avait donc l'info.

    Concernant l'intérêt de NM, avis très perso, il a tout intérêt à faire perdurer la légende d'une valo des marques à 1 MM€. Car lorsque la valeur réelle de BVD sera affichée, il risque d'y avoir des déçus dans ses abonnés et autres suiveurs. Plus le temps passe, plus BVD creuse ses pertes (car le S1 devrait être en perte sauf écriture comptable en exceptionnels) et plus sa valeur décroit. Dans mes dernières estimations, j'estimais la valeur à un chiffre compris entre 15 et 20 euros par action. Soit la moitié du cours actuel. Ceux qui ont cru aux conseils d'achat de NM jusqu'à 70 vont forcément enregistrer des pertes un jour ou l'autre...sauf s'ils sont déjà sorti.

    Sur la notion de concert ou de mandat : depuis janvier, un actionnaire peut, comme avant, demander à un autre actionnaire de le représenter, et lui donner une procuration. Mais il peut aussi confier un mandat à un tiers. Dans ce cas, le tiers doit afficher sur son site web sa politique, et les options qu'il l'entend voter. Comme NM ne l'a pas fait, on n'est pas dans ce cas. Reste à savoir s'il s'agit d'une action de concert (car après tout, en s'en remettant aveuglément à NM, n'est-ce pas le cas? Il n'y a pas de jurisprudence pour le moment). Je suppose que l'une des questions de C. Neuville allait dans ce sens.

    Merci pour le nom du journaliste.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    Est ce qu on sait combien de titre KT et JR ont?
    Ont il vraiment tout perdu? Titre BVD, Maison, etc...

    Merci de votre reponse si vous avez des infos

    RépondreSupprimer
  7. On ne sait pas avec une totale certitude combien il leur reste d'actions (on ne le saura que lors de la diffusion obligatoire du décompte des voix exprimées) aussi, je ne préfère ne pas vous répondre.

    Par contre, il n'a jamais été question de saisir leurs maisons, piscine, propriétés bulgares ou autres biens... Je n'ai pas beaucoup d'inquiétude sur leur niveau de vie

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour votre reponse. Quand aura lieu la diffusion obligatoire du decompte des voix?

    Ouai je me doute qu ils vont quand meme avoir la belle vie!

    En tout cas tres bon blog et merci pour toutes ces infos!

    RépondreSupprimer
  9. Dans l'attente des décision judiciaires, on vient d'apprendre de la voix même de J. BOURBOUSSON Maire donc de BEAUCAIRE , l'énonçant en Conseil Municipal, que "pour défendre l'emploi à MONCIGALE" il a acheté 2 actions de BELVEDERE...
    Il n'y a peut être plus à s'étonner que face à cet acte "courageux" l'actuel PDG n'est plus voulu de J.B. comme administrateur....

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour DeuxTRoy

    Cela fait longtemps que nous n'avons pas lu une de tes excellente analyse sur cette machine à blagues qu'est BELVEDERE. Pourtant, l'actualité est chargée (jugements, pseudo process de vente de marques...) et les forumeurs se déchainent sur Bourso, alors même que le titre a repris 40 euros sans raison

    A bientot j'espère
    BruceBond

    RépondreSupprimer
  11. En marge de la gestion de BVD, j'ai appris que début janvier 2012 une procédure de liquidation judiciaire avait été ouverte à l'encontre de la société "Financière du Vignoble" propriété de la famille Rouvroy. C'est la descente aux enfers qui se ppoursuit: après avoir été écarté de BVD avec les résultats que l'on sait, après avoir abandonné les activités de Nahéma et de Belvéd'Air dont on ne sait plus très bien ce que cela devient, c'est maintenant au tour de cette SCI, dernier bastion de la famille. Elle est entre les mains d'un liquidateur judiciaire qui aura sans doute à procéder à la récupération de quelques actifs dans des domaines périphériques d'activités. je ne sais s'il y a encore du capital derrière cette holding financière?

    RépondreSupprimer
  12. Cher ami,
    Avec la communication de Belvédère, nous ne savons plus quoi penser ou plutôt quoi faire.
    J'ai appris de source interne a Belvedere qu'ils continuaient a investir dans la marque Sobieski par divers événements a Venir. (encore la semaine passée dans un salon parisien de boite de nuit)
    Danzka est supposé être vendue mais non, encore un beau mensonge.
    Ils essaient de lever des fonds pour une nouvelle usine a Beaucaire ou aucune trace d'action (permis de construire, vente de terrain, etc) n'est en cours.
    Moncigale n'a plus aucune trésorerie et ne sait même pas si ils vont pouvoir livré leurs clients. (dramatique en ce moment)
    Alors, je commence à avoir des doutes sur la vente d'actifs...et sur les 15 pseudos acheteurs intéressés par une vodka a 500M€ avec un CA de 56M€
    Bref....est ce que Dijon va accepté la mise en RJ de BVD ?

    RépondreSupprimer

Vous pouvez poster ici vos commentaires, questions ou réactions. Si vous citez des faits, pensez à indiquer vos sources. Merci d'indiquer un nom ou pseudo en choisissant "nom/url" dans la liste déroulante. Le site est modéré.