Une erreur est survenue dans ce gadget

mercredi 23 mai 2012

Prochaine AG de Technofirst le 25 juin 2012

.
La convocation de la prochaine AGO a été publiée au Balo, pour le 25 juin. Comme le souligne Ubaye sur Boursorama, il est inhabituel que la société n'indique ni le montant du résultat à affecter, et qu'elle ne mentionne pas les résolutions soumises au vote. 

C'est non seulement inhabituel, mais illégal, puisque l'article R225-73 du code du Commerce prévoit que ces résolutions soient publiées au Balo dès lors que toutes les actions n'ont pas la forme nominale.

Les actionnaires peuvent toutefois se prévaloir des articles R225-83 et R225-88 pour se faire envoyer l'ensemble des documents relatifs à cette AG : résolutions, comptes, rapports des CAC incluant le rapport sur les conventions réglementées, les renseignements sur l'administrateur pressenti...

L'absence de publication du montant (et du signe) du résultat à affecter confirme l'hypothèse que celui-ci sera dans le rouge (la société avait prévenu l'an dernier d'une transaction menant à l'abandon d'un RJ contre versement d'indemnités).

Reste que le point que plusieurs actionnaires attendaient, à savoir la révision à la baisse du capital conformément aux engagements pris par Christian Carme (dans un communiqué désormais introuvable, sauf erreur), n'est pas à l'ordre du jour. Cela aurait demandé soit une résolution constatant l'erreur de droit, et faisant machine arrière sur la totalité de  l'AK, soit une AGE visant à réduire le capital.

Les actionnaires ont tout intérêt à mener une action commune (il ne reste que quelques jours pour le faire dans les délais) pour déposer une résolution visant à cette diminution de capital. Et puisqu'il n'y a pas d'AGO, autant constater l'erreur de droit, et demander l'annulation de l'AK contestée. Il faudrait pour cela près de 5% des actions agissent de concert (un peu moins en réalité : 75.000*4% + 2.5% du solde).


Ils ont aussi intérêt à confier leurs pouvoirs  à un autre actionnaires, afin de voter CONTRE le quitus aux administrateurs, et CONTRE les conventions réglementées. C'est actuellement leur seul pouvoir. Car C. Carme n'est pas censé voter sur ces résolutions qui le concernent directement. A lui rappeler si besoin en AG.  Sachant qu'en outre risque de se poser un problème de quorum pour ces deux résolutions.

Ce qui est sûr, c'est ceux qui attendent l'AG et se contentent des rodomontades d'un actionnaire se targuant qu'il va montrer ses gros bras en AG, et bien ceux-là, s'ils perdent tout sans rien essayer, ils l'auront bien cherché.  Et il ne sert à rien de "demander au PDG" de respecter sa parole.  Il ne l'a pas fait jusqu'à maintenant, il n'y a aucune raison qu'il commence en AG. D'autant plus qu'il vous dira en AG qu'il n'en a pas le droit, et qu' un tel retour arrière doit être constaté par les actionnaires.


PS : seule bonne nouvelle : le brevet sèche-cheveux a finalement été accepté sans modifications. Y a plus ka! On les attend toujours ces sèches cheveux dont pas un seul n'a été aperçu sur le marché, et qui seraient donc livré en bloc 5 jours après l'AG.
.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez poster ici vos commentaires, questions ou réactions. Si vous citez des faits, pensez à indiquer vos sources. Merci d'indiquer un nom ou pseudo en choisissant "nom/url" dans la liste déroulante. Le site est modéré.