Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 22 décembre 2009

Nanard et la Liquidation judiciaire de Golog France

Il commence à me les chauffer, le Nanard, avec son incompétence et sa mauvaise foi. Réponse postée à l'instant sur son blog :

"Bernard, on peut vous reconnaitre deux qualités : accepter les avis contraires sur votre blog, et passer du temps à faire part de votre "suivi" de petites sociétés.

Pour le reste, vous êtes un dangereux dilettante. Tout d'abord vous mélangez les genres entre vos invetissements personnels, et vos conseils d'achat. Facile ensuite de manier le double discours.

1. Le double discours
- "Quand on investit sur le ML, c'est à long terme, il faut savoir être patient"
versus
- "Il faut savoir avoir une gestion dynamique de son portefeuille, et j'avoue avoir vendu telle valeur quinze jours après vous l'avoir recommandée".


2. Mais plus précisémment, en ce qui concerne Golog, vos arguments sont proprement ahurissants :

"FLC ne pouvait pas payer les salaires plus tôt car il n'avait pas encore touché les sous de l'AK".

Ah bon? N'aviez-vous pas annoncé que le montant de l'AK était destiné à accélérer une croissance à l'international? Croyez-vous un seul instant à ce que vous écrivez? N'avez-vous pas le sentiment de prendre les lecteurs de votre blog pour des imbéciles en faisant une telle déclaration? Dans quel objectif? Juste tenter de revendre les quelques titres qui vous restent?

3. "Les requins" quelquefois alias chez vous "les corbeaux". Aussi alias "la 5ème colonne".
Si l'on vous cite :
"Quand aux critiques, elles sont salutaires quand elles sont sincères et reposent sur qq chose de concret. Mais lorsqu'il s'agit de démolir pour démolir en employant ts les moyens, alors là ce n'est pas acceptable.
Armand je crois que tu ne connais pas le monde de requins qu'est la finance !
"

Dites-moi, Bernard, depuis plus d'un an que les horribles bashers ont commencé à alerter sur le management défaillant de Golog, sur son business plan surfait par rapport à son modèle économique, avez-vous déjà sérieusement rencontré autre chose que des non-actionnaires? A part le comique et très épisodique "Ru.stein", avez-vous eu vraiment eu l'impression, face aux critiques, que ces gens souhaitaient investir le moindre sous dans Golog?

Et est-ce que les critiques faites n"étaient pas concrètes? CA illusoire? Business modèle inadapté? Annonces de partenariats jamais tenues? Prévisionnel affiché irréaliste? Absence de rentabilité? Compte-clients délirants? Ces critiques n"étaient pas fondées? Ce sont pourtant elles qui conduisent la principale filiale à la liquidation judiciaire!

4. Quand à votre manière de manier l'affirmation, elle est profondément malhonnête, car de nature à induire en erreur tous vos lecteurs. Lorsque par exemple vous déclarez
"A une question que j’ai posée à F.L. Collignon à savoir « la mise liquidation judiciaire de Golog France aura t’elle une incidence sur la Holding ? », il m’a répondu « non »
on pourrait croire que vous partagez cet avis et cautionnez cette réponse. Or je ne pense pas que vous soyez un imbécile total. Vous ne pouvez que savoir que la LJ de Golog France implique de fortes pertes pour Golog Holding, de par l'abandon du prêt consenti à cette "filiale'. Et sutout, qu'elle entraine la disparition du personnel opérationnel, la résiliation du contrat de location des serveurs....donc l'arrêt de la majeure partie de l'activité. Wind? envolé. Ya-com? envolé. Reste quoi? 200 à 250 K€ de CA en Chine? Et les actionnaires devraient compter la-dessus pour reprendre espoir?

5. Quand aux dix millions de licence chinoise, votre naïveté affichée est presque touchante : cette "facture" sera t elle payée ou non? Vous savez pertinement, vu ce qui a été dit en AG, que même si elle justifiée contractuellement (ce qui reste à démontrer) Golog n'aura pas un sou pour respecter ses obligations/engagements d'installer un parc de serveur en Chine.

Donc, vous savez pertinement qu'il n'y a aucune porte de sortie pour Golog.

Alors, pourquoi faire rêver vos lecteurs à des solutions impossibles? Quel est votre intérêt personnel dans cette affaire? Les empêcher de prendre conscience de la situation? Pourquoi? Parce que c'est bientôt Noël? Ou parce que vous y trouvez de votre côté des avantages?

Désolée Bernard, mais avec Golog, vous avez atteint un sommet d'incompétence et de responsabilité dans la déconfiture de vos lecteurs assez remarquable. N'avez-vous jamais pensé à vous remettre en cause? A arrêter vos conseils tragiques? (et notez bien que je ne parle pas de vos bouderies usuelles du type "je suis vexé, alors je vais réserver ce blog à ceux qui me donneront leur identité et la preuve qu'ils ne me critiqueront pas"). Non, cela serait tout aussi nuisible. Je vous parle simplement d'arrêter vos "conseils" qui font le jeu d'escrocs ou de PDG incompétents, et qui mettent en danger tant de petits porteurs."

5 commentaires:

  1. Je ne suis pas d'accord avec cette agressivité, justement pour la raison indiquée : Bernard ne censure jamais les opinions contraires aux siennes postées sur son blog. Rien à voir avec l'ancien blog de Séverine.
    C'est vrai en revanche que Bernard et son ami Thierry pourraient faire preuve d'un peu de modestie de temps en temps, et rappeler qu'ils n'y connaissent rien, ce qui éviterait certains déboires boursiers à des esprits faibles en haut de cycle, comme en 2007. Ils pourraient plus insister sur leurs gadins.
    Je conseillerais à Bernard et Thierry de prendre exemple sur Olivier Guyonnet, le "patron" de l'AMCOX, l'association des petits porteurs de Nicox : profil bas et honnêteté.
    Au total j'apprécie ce blog de Bernard et je ne voudrais pas qu'il disparaisse.

    Bravo au passage pour ce blog "ghoghol".

    RépondreSupprimer
  2. Certes, Nanard ne censure pas. Mais dans le même temps, il fait preuve d'un total manque d'objectivité (cf ses remarques du jour sur "les requins" alliées au doute positif qu'il laisse espérer sur l'avenir de Golog). C'est simplement malhonnête. J'ignore si vous avez investi ou conservé des actions Golog sur la base de ses conseils. Mais plus globalement : les interventions de Nanard à propos de Golog ont-elles servi à autre chose qu'à inciter ses lecteurs à souscrire, ou à attendre des jours meilleurs? Si son blog n'avait pas existé, n'aurait-on pas vu moins de petits porteurs se faire avoir?

    RépondreSupprimer
  3. Moi je me suis surtout fait planter par le site de conseils boursiers France Bourse.
    Le site de Bernard est intéressant parce qu'il rencontre des chefs d'entreprise, ce qui permet de "colorer" un dossier (mais certainement pas de prendre une décision).
    Il y a déjà assez longtemps Bernard a émis des doutes sur Golog, pas sur l'enfumage mais sur le modèle économique : pour lui les navigateurs le rendent obsolète. Il a été assez durement critiqué pour ça sur son blog par des individus qui cherchaient à recruter des pigeons pour racheter leurs titres.
    Il est possible que Bernard ait poussé des gens à prendre de mauvaises décisions sur d'autres titres, rien qu'en signalant leur existence. Pour Golog ceux qui ont vendu quand il a écrit qu'il n'y croyait plus ont pu perdre de l'argent mais n'ont pas tout perdu.
    Enfin je pense que beaucoup n'appliquent pas la règle édictée par Warren Buffett : "si vous perdez de l'argent en bourse arrêtez la bourse".

    L'acheteur de Natixis à 19,55 euros ou de SG au plus haut aussi est un "ghoghol", bien qu'il y ait des comptes et de l'activité...

    Enfin, contrairement à Bernard, son copain Thierry se croit autorisé à donner des "conseils". Là ça mériterait des coups de pied au derrière.

    RépondreSupprimer
  4. Censure - rectificatif : la réponse ci-dessus, initialement publié sur le blog à Nanard à 21HH00, a disparu (provisoirement?) de la file de commentaires.

    RépondreSupprimer
  5. Bernard a évoqué à mots couvers sa perte de confiance dans Golog en avril 2009. Mais avec une telle présentation que cette mise en garde n'a pu être perçue que par des lecteurs à la fois très attentifs, anciens sur la valeur, et bons lecteurs de commentaires "entre les lignes". Un bref rappel pour comprendre pourquoi une actionnaire lambda pouvait facilement le croire très confiant, et commencer/continuer à investir :

    Le 8 décembre 2008, à propos de la chute du cours du titre, il disait "garder ses titres" et relayait le communiqué "Hypercroissance à l'international".

    Le 12 janvier 2009, il se faisait l'écho de la plainte contre Glimbard, en la cautionnant.

    Le 23 avril 2009, il faisait état d'un certain nombre de doutes et de reproches vis-à-vis de Golog, et disait n'avoir plus qu'un reliquat de 2.000 titres, tout en soulignant, en conclusion : "Malgé cela, j’ai confiance en François Luc Collignon ". Effectivement, il a été attaqué dans les commentaires par l'ineffable trio de SITL, Palmer/ Superpye/ Guillaume, qui lui reprochaient virulament ses doutes. En (petits) commentaires, on apprenait qu'il avait vendu la majeure partie de ses titres au moins 8 mois auparavant, c'est-à-dire en septembre 2008 au plus tard.

    Le 1er juillet 2009, il faisait état des quelques éléments de résultats consolidés publiés par Golog, en mettant en avant "un PER ridicule de 2,50 au cours de 3,17 €. J’espère que cela va clouer le bec à certains forumistes malfaisants et redonner le sourire à Séverine".

    Le 16 juillet 2009, il reproduisait un "CR" d'AG très positif, faisant notamment état de comptes consolidés et certifiés. Objectif avoué de la publication : ne pas laissser d'autres dire "n'importe quoi". Dans le même temps, Nanard faisait l'hypothèse d'une prise de contrôle par Orange, suivi à terme par une OPR.

    Le 24 juillet 2009, il introduisait la théorie du complot visant à ramasser des titres à bas coût, sous le titre "la passion organisée n'est pas gratuite", et en reproduisant en argument confortant cette théorie le post d'un pro-golog acharné.

    Pour information, je n'ai pas cité les posts "neutres", qui étaient de simples reprises sans commentaires des communiqués de Golog.

    Alors que Bernard avait parfaitement compris que Golog n'avait aucun avenir, ne pensez-vous pas que cette suite de posts était de nature à inciter des naïfs à y laisser leurs économies? Sachant que le même temps, le dit Nanard avait tout intérêt à voir les cours s'envoler, car ayant gardé quelques 2.000 titres, et disant "espérer le jack-pot"?

    Désolée, mais cette attitude me déplait. Et je continue malgré vos arguments à la trouver malhonnête.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez poster ici vos commentaires, questions ou réactions. Si vous citez des faits, pensez à indiquer vos sources. Merci d'indiquer un nom ou pseudo en choisissant "nom/url" dans la liste déroulante. Le site est modéré.