Une erreur est survenue dans ce gadget

jeudi 17 septembre 2009

C'est quoi, un coup d'accordéon?


Tout d'abord, rien à voir avec un air de pipeau.

Rien à voir non plus avec la célèbre chanson interprétée par Juliette Greco ici :
http://www.dailymotion.com/video/xlvbj_juliette-greco-accordeon_music
ni bien sûr à sa phrase de conclusion "A Vot'bon coeur, M'ssieursDames'".

Non, un coup d'accordéon, c'est une technique financière bien plus sérieuse, utilisée notamment quand une société a fait des pertes, et que ses fonds propres sont inférieurs à la moitié de son capital social. Car se pose alors une question : continuer ou arrêter? En France, cette décision doit faire l'objet d'une décision des actionnaires. Et si la décision est prise de continuer, alors les actionnaires ont deux ans pour reconstituer les fonds propres au delà de ce seuil de 50% du capital social.

Et pour ça, la technique de "l'accordéon" peut être utilisée. Cela consiste en une augmentation du capital de la société (par apport de capitaux ou...compensation de Compte-courant), immédiatement suivi d'une diminution de capital. D'où le nom...

Mais pourquoi diminuer le capital, après l'avoir augmenté? Il est interessant de regarder le cas de Golog (la société luxembourgeoise, pas le langage informatique du même nom) pour comprendre.

Exemple : en début d'exercice 2007, sa filiale belge avait un capital social de 30 K€. Avec des pertes cumulées de 1.064 K€, il était urgent d'agir. Golog holding a donc augmenté le capital de sa filiale de 970 K€, pour le porter au chiffre tout rond de 1 million d'euros (par abandon d'un compte-courant). Las.... Comme il n'y a pas eu de réduction de capital, et que le résultat 2008 est toujours négatif, Golog Belgique se retrouve avec des Fonds propres négatifs. -64 K€ à fin 2007, et -288 K€ à fin 2008.

Mais pourquoi ne pas avoir fait un coup d'accordéon? Cela aurait permis d'afficher un bilan plus présentable. Golog maîtrise pourtant bien la technique!

Sur sa filiale française, ainsi, elle a successivement procédé par par deux fois à l'opération :
- le 24 octobre 2006, le capital initial de 100.00 euros est porté à 1.865.907 euros, par compensation avec une créance de Golog Holding, et immédiatement ramené à 600.000 euros.
- le 10 octobre 2008, le capital de 600.000 euros est porté à 2.250.000 euros, par par compensation avec une créance de Golog Holding, et est immédiatement ramené à 725.015 euros.


Difficile de comprendre pourquoi il n'en n'a pas été de même avec la Belgique. Quand à savoir comment Golog Holding, qui n'a pas d'activité opérationnelle, a pu au total trouver 1,7 M€ + 0,97 M€ + 0,6 M€, soit un total de 3,4 M€, là, il n'y a pas de difficultés techniques : il suffit de faire appel au marché.


Iconographie : coloriages-pour-enfants.com

1 commentaire:

  1. PS pour les étudiants en comptabilité, que le sujet semble intéresser : la seconde partie de l'opération, la diminution du capital social, se fait généralement par imputation sur le report à nouveau négatif, qui ainsi diminue.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez poster ici vos commentaires, questions ou réactions. Si vous citez des faits, pensez à indiquer vos sources. Merci d'indiquer un nom ou pseudo en choisissant "nom/url" dans la liste déroulante. Le site est modéré.