Une erreur est survenue dans ce gadget

samedi 29 octobre 2011

BELVEDERE : revue du Web et mouvements sur le cours

.
Pour les nostalgiques de Marie-Brizard et de Moncigale, qui savent ce que "Patron" veut dire, à lire sur http://www.rayon-boissons.com/Portraits/Eric-Brousse-President-directeur-general-de-Gabriel-Meffre-16456 une interview de leur ancien PDG, Eric Brousse. On peut comprendre qu'il était plus motivant de travailler avec un dirigeant qui menait son entreprise au succès, qui savait écouter et manager ses collaborateurs, plutôt qu'avec la bande de clowns pseudo-managers actuels.




Surtout quand on connait le brillant parcours de Erick Antony Skora, ancien des Pastis Bergers, et de retour aux manettes.







Côté cours de l'action Belvédère, on a assisté hier à de curieux mouvements : les volumes ont quadruplé par rapport à ces dernières trois semaines, et suite à ces échanges qui ont fortement augmenté dans l'après-midi, le titre a pris plus de 18%, pour cloturer à 33.00 euros. Délit d'initié, énième tentative de manipulation, ou simple emballement passager auto-entretenu?

A priori, on avait des échanges impliquant d'un côté un (des) gros intervant(s) avec en face une multiplicité de petits ordres. Voir sur Euronext ou ici le détail des ordres.

Un nouveau pseudo créé avant-hier, Golem_13, a fugacement fait état de la vente d'une des marques, "Sobieski restant tête de pont devant Marie-Brizard". A prendre avec beaucoup de pincettes, le dit pseudo, créé avant-hier, se révélant être un parfait enfumeur quand il tente de refourguer sa camelote sur Leadmedia Groupe, en prétendant que le RN redevient positif, alors qu'en réalité il passe en perte, malgré une croissance de 90% du CA du à une acquisition...

Rappel : AG de BVD ce lundi

_________________________
Edition du 13/02/2013 : à la demande Erik Skora, qui m'adresse par mail  une demande de purge de certaines informations dont il juge qu'elles ont un caractère personnel, demande faite au titre de l'article 40 de la loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, une phrase de l'article a été supprimée.

2 commentaires:

  1. c'est fou ces variations !
    sur un plan fondamental, je ne vois pas comment la société pourrait éviter un échange oblig contre actions au minimum avec une importante dilution à la clé... donc je ne comprends pas pourquoi l'action s'emballe à ce point.
    Je trouve aussi étonnant qu'Euronext laisse varier autant au cours d'une seule séance (plus de 30 % !).

    RépondreSupprimer
  2. Pour un début d'explication, lire :
    http://newsgolog.blogspot.com/2011/07/belvedere-condamnations-de-lamf-pour.html

    Et l'ex PDG n'est pas le seul à jouer à ça.

    D'autre part, la société annonce ce matin un EBITDA positif pour le S1 2011.Et ce, pour la première fois depuis longtemps. Donnée qui pourrait faire influencer la décision du TC qui doit statuer sur la conversion du RJ en LJ. Même s'il ne s'agit que de comptes non audités.

    Mais les actionnaires ont toujours accordé un poids démesuré aux "bonnes nouvelles", et ne réalisent pas que, même dans le meilleur des cas, il faudra une AK fortement dilutive pour reconstituer les fonds propres...

    RépondreSupprimer

Vous pouvez poster ici vos commentaires, questions ou réactions. Si vous citez des faits, pensez à indiquer vos sources. Merci d'indiquer un nom ou pseudo en choisissant "nom/url" dans la liste déroulante. Le site est modéré.