Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 12 juillet 2011

BELVEDERE : Avis sur la société et son cours

.
Les attendus du jugement de l'AMF paru ce jour démontrent comment le titre a atteint jusqu'à 92 euros sur la période étudiée. Après avoir été suspendue du 20 juin au 29 juillet 2008 pour cause mise sous sauvegarde, l'action a démarré sa recotation le 30 juillet en forte baisse, cloturant à 29.80. Dès le lendemain, les dirigeants de Belvédère mettaient en oeuvre une manipulation de cours pour la faire grimper jusqu'à 92 euros, en moins de 10 jours.

En décembre rebelote, mais là, il a été difficile de la monter à 25 euros.




Comme entre-temps les choses ne se sont pas améliorées (pertes récurrentes, augmentation du CA mais grâce à des investissements massifs de pub, nécessité de vendre un actif stratégique, Florida Distillers, pour simplement payer les intérêts de la dette, nouvelle mise sous procédure de sauvegarde, innombrables procès perdus, condamnation de l'AMF... aucune raison que l'action ne vaille plus qu'il y a trois ans. Soit au mieux entre 18 et 23 euros.


Certains pensent encore que BVD peut s'en tirer et éviter de payer les FRN grâce à une décision de la Cour de Cassation qui remettrait en cause la résolution initiale du plan de sauvegarde de Dijon. Sauf que les Commissaires à l'exécution au Plan de Dijon ont eux aussi, dans un jugement séparé, demandé la résolution du Plan. Et l'ont obtenue. Dès lors, dans le pire des cas, les créanciers FRN déclareront deux fois pour éviter une hypothétique disqualification du Trustee FRN à représenter les créanciers.


Avec :
- les révélations du CEP de Dijon (BVD a effectué des paiements non autorisés pendant la procédure de sauvegarde)
- confortées par le jugement de l'AMF (BVD a utilisé la trésorerie d'entreprises sous sauvegarde pour manipuler le cours du titre),
- les irrégularités du Greffe de Nîmes, avec une parution anticipée du jugement, avant même que le Ministère public n'ai statué
- les mensonges de BVD qui ont justifié la nouvelle misse sous sauvegarde,

A votre avis, le procureur de Nîmes va t il laisser faire ou décider de mettre BVD en RJ lors de la prochaine audience de septembre?

Et si RJ il y a, pensez-vous vraiment que la situation financière du Groupe va s"améliorer?




Il ne reste que deux mois pour la spéculation à court terme, avec le risque, jamais absent, que l'action soit suspendue du jour au lendemain et que les actionnaires se retrouvent scotchés. Même si des conseillers payants eux aussi investis sur le titre vous disent le contraire.

Alors, pour ceux qui ne souhaitent pas quitter le navire, la seule solution censée serait de vous regrouper pour demander une AG d'urgence, et tenter de révoquer les Dirigeants actuels. Sachant que la décision se prend à la majorité des voix exprimées, les actions en auto-contrôle dépassant le seuil de 10% étant privées de droit de vote. Tout comme les participations supérieures à 5% et non déclarée à l'AMF.


Mais je rêve peut-être un peu, là.....
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez poster ici vos commentaires, questions ou réactions. Si vous citez des faits, pensez à indiquer vos sources. Merci d'indiquer un nom ou pseudo en choisissant "nom/url" dans la liste déroulante. Le site est modéré.