Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 11 août 2009

Décrypter une annexe - Comptes consolidés

Une vraie source pour les apprentis comptables, le document d'introduction Golog. Et en le lisant, on comprend mieux pourquoi Golog a eu besoin d'autant de temps en 2009 pour établir des comptes consolidés.

Certains avaient déjà déjà émis l'hypothèse, (et même affirmé) que les comptes consolidés Golog de 2007 n'étaient pas orthodoxes. Et que par exemple les écritures intercos (entre sociétés du groupe) n'étaient pas neutralisées.

Et effectivement, que lit-on, dans la (très brève) annexe consacrée aux comptes consolidés de Golog en 2006?

Comptes annuels consolidés relatifs à l’exercice clos au 31 décembre 2006
Les documents comptables ci-joints ont été établis à partir des balances arrêtées au 31/12/2006 des sociétés
suivantes :
- GOLOG France ;
- GOLOG Allemagne ;
- GOLOG Belgique ;
- GOLOG Royaume-Uni.

Cela semble clair : le Groupe consolide ses principales filiales, à l'exception de Golog Inc USA, et de Golog International, à qui il a prêté de l'argent, mais qui doivent être exclues du périmètre, pour des raisons non dites : absence d'activité? absence de contrôle majoritaire?

On continue la lecture :

Nous attirons l’attention des lecteurs sur les points suivants :
- Ces états financiers sont une simple agrégation des balances des filiales du groupe GOLOG et sa holding ;
- Ils ne constituent pas une consolidation des comptes de chaque société ;

Comment? Les comptes consolidés NE SONT PAS des comptes consolidés? Mais cela change tout. Cela veut dire que pour avoir une estimation du Chiffres d'affaire réel du Groupe, de son endettement, de ses créances, il faudrait retrouver le détail de toutes les écritures entre sociétés du groupe, pour les neutraliser. Par exemple, si Golog Holding a prêté X euros à une de ses filiales, on doit éliminer du bilan les X euros inscrits en tant que Créances dans l'actif de Golog Holding, et les mêmes X euros inscrits comme dettes au passif de la filiale. Cela ne va être simple, en l'absence d'accès aux comptas détaillées des filiales.


- Les comptes courants intragroupe ne sont pas réciproques.


Re-Comment? Quand une société prête X euros à une autre, l'autre ne reconnait pas avoir emprunté ces mêmes X euros?

On comprend mieux que les comptables se soient arrachés les cheveux pour les comptes 2008..... Qui doit combien à qui? Vaste sujet....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez poster ici vos commentaires, questions ou réactions. Si vous citez des faits, pensez à indiquer vos sources. Merci d'indiquer un nom ou pseudo en choisissant "nom/url" dans la liste déroulante. Le site est modéré.