Une erreur est survenue dans ce gadget

mercredi 12 août 2009

Ils ont recommandé Golog - 2 - MLEFI

MLEFI (Europe, Finance et Industrie).
Le célèbre introducteur du ML, présidé par Thannberger, devait révolutionner le monde Marché Libre . EFI a édité une magnifique Analyse Financière inspirée par celle de Dynexfi, qui valorisait Golog à 8,68. Pas plus que Dinexfi, EFI n'a été influencé par l'AK à 0,10 euro effectuée par les dirigeants quelques semaines avant l'introduction. L'étude est disponible en rubriques "liens".

Parmi les arguments de vente que EFI faisait valoir aux dirigeants, afin de les convaincre de s'introduire en Bourse :

"- Europe Finance et Industrie n’est que d’un seul côté, celui du propriétaire et de son entreprise. Son fondateur est dans la même logique que le chef d’entreprise puisqu’il est lui-même coté en Bourse.

- Europe Finance et Industrie ne gère aucun conflit d’intérêts. Europe Finance et Industrie attire tous les grands investisseurs du monde, mais Europe Finance et Industrie reste arrimé du côté des entreprises et de leurs propriétaires. Europe Finance et Industrie ne trahit jamais ! Europe Finance et Industrie ne joue pas avec l’argent des autres, ni avec les entreprises des autres.

- Europe Finance et Industrie ne pense pas seulement au financement de la croissance. La bourse est faite pour cela. Europe Finance et Industrie n’oublie jamais que l’ardente obligation d’un propriétaire d’entreprise est de séparer, avant qu’il ne soit trop tard, le pouvoir 51 %, de son patrimoine privé. En clair, 51 % vont et peuvent rester en bourse, 49 % doivent être valorisés par elle et rendu liquides au fur et à mesure que la croissance s’accélère et le cours monte. Celui qui ne va pas en bourse perdra un jour tout, c’est-à-dire les 100 %...

- Plus une entreprise grandit, moins il faut en posséder parce que le propriétaire prend toujours plus de risques.

- L’introduction en bourse est davantage une opération de communication que financière stricto sensu."


Sources : http://www.efi.fr/index-flash-fr.htm

Depuis, après avoir encensé le marché chinois qui était l'unique clé possible de développement, au regard de la frilosité des français ; après avoir promis d'y avoir plein d'affaires juteuses en cours qui devaient être payées incessamment, et bien que ses comptes faisaient apparaître de superbes résultats théoriques, Europe Finance et Industrie a fini par lasser ses créanciers.

Elle a été mise en liquidation judiciaire le 26 mai dernier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez poster ici vos commentaires, questions ou réactions. Si vous citez des faits, pensez à indiquer vos sources. Merci d'indiquer un nom ou pseudo en choisissant "nom/url" dans la liste déroulante. Le site est modéré.